Le jeudi 28 mars dernier la Ligue des Droits de l’Homme organisait pour la quatrième année le concours de plaidoyers des lycéens. En récompense de leur participation, les finalistes de la locale de Saint-Lô ont visité l’Assemblée nationale.

Une récompense mémorable

Les cinq finalistes des plaidoyers de la Ligue des droits de l’homme se sont vus remettre en récompense de leur participation une visite à l’Assemblée nationale. Ainsi le mercredi12 juin 2019 ils étaient les invités du député de la première circonscription de la Manche, Philippe Gosselin. Accompagnés de leurs professeurs et des membres de la Ligue des droits de l’homme, les jeunes ont découvert le haut lieu de la démocratie en France, le Palais Bourbon.

Le discours du député

Après un trajet de près de quatre heures en voiture, le groupe a été reçu par le député en personne. Il les a invités dans les appartements de fonction de la questure. Là, il a rappelé « l’importance d’une telle visite après avoir participé au concours des plaidoiries. »

Il les a encouragés à « poursuivre dans cette voie » en félicitant leur travail de recherche et de préparation ainsi que la qualité des plaidoiries.

Les jeunes ont pu de leur côté poser les questions qu’ils souhaitaient. Ils ont ensuite découvert la salle des Pas Perdus. Ici la garde républicaine attendait en grande pompe l’arrivée du président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand.

Témoignage

Flora Gouache, gagnante de la locale de Saint-Lô, donne ses impressions sur la visite. « Ma journée à l’assemblée a été vraiment impressionnante. Ça m’a permis de voir et de comprendre ce que font les députés. J’ai découvert l’organisation au sein de ce bâtiment. Les différentes salles sont toutes aussi incroyables. L’hémicycle évidemment, la bibliothèque, la salle des Pas Perdus et aussi le salon du questeur dans lequel nous avons mangés. La chose qui me reste le plus en tête, c’est la déclaration de politique générale. C’est le genre de déclarations que l’on voit plutôt à la télé. Avoir toutes ces informations en direct, ça fait quelque chose ».

Après la visite de l’Assemblée nationale et le discours d’Édouard Philippe, le petit groupe est reparti pour Saint-Lô, des souvenirs plein la tête.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.