En septembre se déroulent le week-end de l’électricité organisé par EDF. En France comme dans la Manche de nombreuses installations ouvrent leurs portes au public. Il était alors possible de se rendre à Flamanville pour visiter le chantier de l’EPR.

Le week-end de l’électricité

Chez EDF, les 29 et 30 septembre derniers, c’était le « Week-End de l’électricité ». Deux journées au cours desquelles le public peut visiter les différentes installations productrices d’électricité en France. C’était l’occasion pour qui le voulait de découvrir l’une des cinquante-huit centrales qui constituent le parc nucléaire français.

L’EPR de Flamanville ouvrait ainsi ses portes aux visiteurs. C’était l’occasion d’aller visiter le chantier qui fait tant parler de lui : le chantier de l’EPR de Flamanville.

flamanville_2

Le site

Situé sur la côte nord-ouest du département dans la péninsule du Cotentin, le site de Flamanville se trouve sur l’emplacement de l’ancienne mine de fer en exploitation de 1860 à 1862. C’est en 1975 que 63,7 % des Flamanvillais votent l’implantation du site nucléaire.

Flamanville 1 et 2

Deux réacteurs à eau pressurisée (ou réacteurs à eau sous pression) ou REP vont sortir de terre et être mis en service successivement en décembre 1985 et en juillet 1986. Leur production en électricité fournit la Basse-Normandie, la Bretagne et les îles Anglo-Normandes. Et c’est au poste de Menuel, près de Bricquebec, que s’effectue le raccordement au réseau national.

Flamanville 3

En 2004 EDF décide d’augmenter sa production et d’implanter un troisième réacteur sur le site. Il s’agira du tout nouveau type de réacteur : un EPR pour European Pressurized (water) Reactor. Son entrée en service était prévue pour 2012, mais de nombreux retards et des défauts de conception ont porté son exploitation en décembre 2019.

flamanville_1

La construction de l’EPR dans ses grandes lignes

C’est le 3 décembre 2007 que la construction de la partie nucléaire a débuté. Pas loin de 10 000 tonnes de béton ont été nécessaires pour couler le cylindre de 55 mètres de diamètre, sur 1,75 mètre de hauteur. Des fissures sont relevées en 2008 et feront l’objet de nouveaux travaux. Le 7 mai 2009 les sept piscines sont creusées. Et c’est le 8 décembre 2010 que débute le montage du groupe turbo-alternateur. C’est cette partie qui produit l’électricité. À noter que sa ligne d’arbre est de 70 mètres de long.

La pose du dôme

En mars 2013, Flamanville 3 devient indépendant en matière d’alimentation électrique. Il ne dépend plus alors de Flamanville 2. C’est le 16 juillet 2013 que le dôme du bâtiment réacteur est posé par Big Benny, l’une des trois plus grandes grues au monde. Celle-ci mesure en effet 200 mètres de hauteur. Elle a ainsi pu soulever sur 44 mètres la structure de plus de 300 tonnes et la poser avec une précision de 5 millimètres.

secteurs_-_nucl_aire_-_dome_de_flamanville_619x360

La visite se terminait par un tour au poste de contrôle. L’un des formateurs présents a montré ainsi les différents poste de commande de la centrale.

Pour plus de renseignements : EPR Flamanville

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.