Qui ne connaît pas Homère et son illustre Odyssée. Dans son poème célèbre, l’aède fait le récit du héros grec, Ulysse. Parti des rives de Troie après la bataille dont la belle Hélène a été l’enjeu, il commet la faute de blesser, Polyphème, cyclope et fils de Poséidon. Dès lors commence pour notre héros un long voyage.

La genèse du récit.

Homère est un aède grec de la fin du VIIIe siècle avant J-C. Nul ne sait s’il a réellement existé ou s’il est un personnage construit. Ce qui est sûr, ce sont les deux récits qu’il a écrits et qui sont restés dans l’histoire : L’Illiade et L’Odyssée. La première œuvre relate le récit de la Guerre décennale de Troie née de l’enlèvement de la belle Hélène par Égisthe, le Troyen, à l’Atride, Ménélas. La seconde raconte l’histoire d’Ulysse qui, par la ruse du cheval de Troie, a pu mener les Grecs à la victoire après dix ans de bataille. Mais les héros grecs ne rendent pas hommage aux dieux avant leur départ et l’affront fait à Cassandre par Ajax vient renforcer leur courroux. Ulysse attirera sur lui la colère de Poséidon car il a blessé le cyclope Polyphème, son fils.

« Poséidon, le maître de la terre ! Sa colère s’acharne à venger le Cyclope, le divin Polyphème, dont la force régnait sur les autres Cyclopes et qu’Ulysse aveugla […]. De ce jour, Poséidon, l’ébranleur de la terre, sans mettre Ulysse à mort, l’éloigne de son île… » Telles sont les paroles de Zeus à sa fille Athéna pour expliquer la raison de l’errance d’Ulysse sur les mers.

Les prémices du retour.

Après avoir quitté Troie en flamme, Ulysse errera dix ans avant de pouvoir regagner Ithaque, sa patrie. Zeus envoie ainsi Hermès auprès de Calypso qui retient alors le héros grec en son sein. Celle-ci déclare au messager des dieux que « Zeus avait foudroyé et fendu son croiseur en pleine mer vineuse« . Mais Hermès lui annonce que le destin d’Ulysse « n’est pas de mourir en cette île, éloigné de ses proches ; son sort, en vérité, est de revoir les siens, de rentrer sous le toit de sa haute maison,au pays de ses pères. »

Voilà trois ans que la nymphe le garde en son sein car elle brûle d’amour pour lui. Mais finalement, contre son gré, elle laisse Ulysse repartir. Il construit alors un radeau sur lequel il s’embarque. C’est alors que Poséidon jette une dernière fois sa colère sur le héros grec. Son radeau se désagrège et Ulysse termine sur les rivages des Phéaciens. Il est recueilli par Nausicaa, la fille du roi Alcinoos. Ce dernier le convie à un banquet où il révèle son identité et retrace alors son périple.

Les chants IX à XII de L’Odyssée sont consacrés au récit qu’Ulysse fait aux Phéaciens lors du banquet organisé par le roi Alcinoos. Il y relate les différents périples qu’il a dû affronter avant de gagner leur rivage où il a été recueilli quelques jours auparavant. 

L’affront à Polyphème.

Des rivages de Troie en flamme, Ulysse débarque sur les rives des contrées des Lotophages. Ce peuple étranges se nourrit de la fleur de lotos qui fait oublier tout envie de retour pour ceux qui la mangent. Après leur départ, Ulysse et ses compagnons arrivent au pays des Kikones. Ulysse ose transpercer l’œil unique de Polyphème. Cela provoque alors le courroux de son père Poséidon. 

Puis les héros grecs abordent le pays des vents, gouverné par Éole qui leur remet une jarre dans laquelle sont contenus les vents. Mais une fois à bord, les compagnons d’Ulysse, soupçonnant la présence d’or dans la jarre, l’ouvre. C’est alors que les vents en sortent et se déchaînent, éloignant ainsi les Grecs de leur chemin.

Circée, la magicienne.

Ils débarquent aussi au pays des Lestrygons, ces géants cannibales pour ensuite arriver sur l’île de Circée la magicienne. Ulysse envoie quelques compagnons pour explorer l’île. Ils tombent alors sur la maison de la magicienne. Celle-ci les transforment en pourceaux. L’un des compagnons qui n’avait pas souhaité entrer dans la maison court prévenir Ulysse. En chemin, il rencontre Hermès qui lui donne des conseils pour ne pas succomber au piège de la magicienne. Ulysse déjoue le piège de Circée qui trouve alors en lui un homme digne d’elle. Pendant un an, lui et ses compagnons resteront dans la maison de la magicienne.

Mais le retour approche. Pour retrouver son chemin vers Ithaque, Ulysse doit se rendre aux Enfers pour interroger Tirésias. Il doit donc embarquer sur le fleuve Océan, se rendre au royaume d’Hadès et creuser un trou dans lequel il verse du sang de moutons sacrifiés. Ce sang attire les âmes dont celle de Tirésias qui lui révèle alors comment rentrer chez lui. Une fois qu’il a parlé, d’autres âmes des héros grecs s’approchent d’Ulysse pour lui faire des reproches. Le héros prend peur et repart.

La rencontre avec les Sirènes.

Après son retour des Enfers, il doit longer l’île des Sirènes, dont les voix douces et harmonieuses font tout oublier à ceux qui les entendent et les entraînent alors à leur mort. Ulysse et ses compagnons peuvent apercevoir sur les rivages les squelettes de ceux qui se sont laissé prendre au piège de leur douce mélodie.

Mais Ulysse souhaite écouter le chant des Sirènes. Ils ordonnent alors à ses compagnons de le fixer au mât du bateau pendant qu’eux, les oreilles bouchées par la cire, continueront de voguer. Mais sitôt le péril passé, c’est un autre danger qui les attend : les gouffres de Charybde et Scylla. Ces gouffres, d’autres héros antiques les ont passés avant eux, comme Jason et les Argonautes ou encore Énée, le héros de Troie. Ils arrivent alors sur l’île du Soleil. Les compagnons commettent alors la folie d’égorger les bœufs du Soleil, ce qui leur coûtera la mort. C’est alors qu’Ulysse termine son voyage sur l’île de Calypso, où il séjourne pendant trois ans, avant qu’Hermès ne vient la convaincre de laisser repartir le héros grec chez les siens.

Retour à Ithaque.

Après être parti de l’île de Calypso, Ulysse dérive encore quelques jours avant d’échouer sur les rivages des Phéaciens. Nausicaa, la fille du roi Alcinoos, le recueil. Convié à un banquet, Ulysse dévoile son identité et fait le récit de ses aventures. Il pourra alors regagner Ithaque, là où l’attend sa femme, Pénélope. Celle-ci, pour échapper au mariage avec l’un des Prétendants qui ont envahi le palais depuis le départ d’Ulysse, tisse une tapisserie qu’elle défait la nuit.  Car elle n’épousera l’un d’entre eux qu’une fois la tapisserie terminée. Pendant ce temps-là, les Phéaciens débarquent Ulysse sur les rives d’Ithaque. Athéna, changée en jeune homme vient à sa rencontre. Ulysse lui fait le récit de ses aventures, puis la déesse se dévoile à lui. Elle lui révèle ce qui se trame en son palais et pour plus de prudence, elle change Ulysse en mendiant. Sur les conseils de la déesse, il se présente au porcher Eumée. Le lendemain, Télémaque se présente lui aussi à Eumée et alors qu’ils sont seuls, Ulysse se dévoile à son fils. C’est alors qu’ils décident de chasser les Prétendants de son royaume.

L’épreuve.

Le lendemain, Télémaque part seul au palais. Ulysse et Eumée le suivent. Arrivés au palais, Argos, le chien fidèle du héros vient à lui. Mais Ulysse, afin de ne pas être démasqué, laisse le chien, qui meurt quelques minutes après avoir revu son maître. Une fois à l’intérieur du Palais, il est maltraité pas l’un des prétendant, le voyant mendiant. Pénélope plus tard dans la soirée envoie chercher l’étranger malmené. Elle lui parle alors avec douceur. Celui-ci invente une histoire et raconte à Pénélope qu’il a vu son mari sur les routes de Troie. Pour le remercier, elle ordonne à sa nourrice Euryclée de laver les pieds de l’étranger. Par cet acte la nourrice reconnaît son maître du fait de sa vieille cicatrice mais Ulysse lui fait garder le secret. De son côté Pénélope imagine un stratagème. Il est dans le palais  « un arc et un carquois rempli de flèches. Ils appartenaient à Odysseus et nulle autre main que la sienne n’y avait jamais touché. » Elle lance alors un défi aux Prétendants : « Celui d’entre vous qui parviendra à bander l’arc et à décocher une flèche au travers de douze cercles alignés, celui-là deviendra mon époux« . Tous s’essaient alors mais sans succès. Ulysse se dévoile à Eumée et au bouvier tout aussi digne de confiance. Il leur demande de bien fermer les portes du palais et de faire en sorte qu’ils puissent mettre l’arc dans les mains de leur maître.

Au moment où les trois compagnons regagnent le palais, le dernier des Prétendants s’essaie à l’épreuve sans y parvenir. Ulysse dit alors : « Passe-moi l’arc et voyons si je possède encore la force qui fut un jour la mienne« . Une clameur s’élève mais Télémaque la fait taire aussitôt et ordonne qu’on apporte l’arc au mendiant. « Avec une aisance facile, comme un musicien fixe une corde à sa lyre, il plia l’arc et le courba. Il mit une flèche sur la corde tendue et tira, et sans bouger de son siège, il la fit traverser les douze cercles. » Puis il élimine les Prétendants les uns après les autres.

Les retrouvailles.

Durant la scène, Pénélope était dans sa chambre, pleurant. Euryclée vient alors à elle et lui chuchote ses mots : « Réveille-toi, très chère car Odysseus est revenu et tous les prétendants sont morts« . Mais elle la repousse. Finalement, elle s’approche de l’homme assis à côté de la cheminée, dans la lueur des flammes. Elle finit par reconnaître celui qu’elle a toujours aimé. Ainsi après avoir longtemps erré, le héros grec était enfin revenu chez lui pour le bonheur de tous.

Ulysse est l’un des héros de la mythologie antique qui reste célèbre par sa ruse. Mais sa longue errance loin des siens marque les esprits. Sa femme Pénélope est la figure de la fidélité par excellence car depuis vingts ans elle espère le retour de celui qu’elle aime. En 1981 Jean Chalopin et Nina Wolmark, sous la direction de Bernard Deryiès, adaptent L’Odyssée sous la forme d’un dessin animé. L’histoire d’Ulysse ne se déroule non plus dans l’Antiquité mais dans un futur imaginaire. Le héros erre alors dans l’infinité de l’espace mais les épreuves restent les mêmes . Mais plus près de nous, une exposition est consacrée à Homère au Louvre à Paris.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.