La Haute-Vienne est un département situé à la pointe extrême du Massif Central. C’est par le département que passe la frontière entre le pays d’oc et le pays d’oïl. De par sa position, la Haute-Vienne a été un point stratégique. Pas étonnant que le département possède un riche patrimoine culturel et artistique malheureusement souvent méconnu du public

En bref.

La superficie du département se chiffre à 5 520 km² et la population s’élève à 375 360 habitants, ce qui représente une densité de 68 habitants au km². On dénombre 370 000 têtes de bovins. Limoges, la préfecture, compte deux sous-préfectures que sont Bellac et Rochechouart.

En terme d’activités économiques, le département est connu pour sa porcelaine, de renommée internationale, fabriquée dans des ateliers comme la maison Bernardeau ou encore la maison Haviland. Mais la Haute-Vienne compte également des industries comme celle du cuir, avec la maison Weston, du papier, avec International Paper, de l’agroalimentaire, avec la maison Arnaud ou encore de l’appareillage électronique, avec Legrand.

Historique.

Le département de la Haute-Vienne a une position stratégique. C’est par lui que passait la frontière entre le pays d’oc et le pays d’oïl. Pas étonnant de retrouver nombre de châteaux forts et d’églises fortifiées dans le sud-ouest du département.  Richard Cœur de Lion y fut mortellement blessé durant le siège de Châlus. Plus près de nous, la Résistance s’est également illustrée en Haute-Vienne, qui porte encore les stigmates de la Seconde Guerre mondiale. Qui n’a pas entendu ou même visité le site du massacre d’Oradour-sur-Glane.

WP_20151114_017

Limoges.

Limoges tire ses origines de la cité romaine d’Augustoricum Lemovicorum. À l’époque elle est l’une des grandes cités leur province d’Aquitaine. Celle-ci s’étendait du sud de la Loire aux Pyrénées occidentales. Aujourd’hui, Limoges est classée 3e ville la plus verte de France avec 52 m² d’espaces verts par habitant. La ville est assez méconnue. Pourtant elle vaut le détour. Car depuis une quinzaine d’années, elle se métamorphose. Labellisée ville d’art et d’histoire, des espaces d’art contemporain et de nombreuses galeries d’art fleurissent ici et là à Limoges. Son patrimoine architectural témoigne de son riche passé : vestiges gallo-romains, sur lesquels est fondée la ville nouvelle, ruelles médiévales, monuments classés, maisons à colombages, son Château. Son Festival de la francophonie, ses caves et bars à concerts attirent les quelques 18 000 étudiants qui fréquentent son pôle universitaire. Limoges ne manque donc pas d’attractivité.

limoges

Damien, originaire de Limoges, parle de sa ville.

Qu’est-ce que vous aimiez à Limoges ?

“Les bords de Vienne, les forêts à proximité, le calme, la tranquillité et le niveau de vie.”

Quels endroits valent le coup d’œil ?

“La place de la République et le quartier emblématique de la gare.”

Quel restaurant conseilleriez-vous ?

“Le “Versailles” situé sur la place d’Aine ou encore “Mamie Bigoude” pour sa décoration atypique.”

Y a-t-il un événement particulier chaque année ?

“La Frairie des petits ventres®  qui se déroule chaque année de puis 1973 dans le quartier historique de la Boucherie.”

 

Pour plus d’informations : Site de la Haute-Vienne.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.