Cédric et Morgane sont deux jeunes agriculteurs passionnés. Installés au Gaec Troismonts au cœur du Bocage Manchois (50), ils élèvent des vaches en pleine nature. Elles profitent ainsi des prairies normandes. L’hiver, cependant, elles passent quelques mois à l’abri. Il faut alors les nourrir. Pour cela, elles peuvent compter sur les  récoltes entreposées au printemps et à l’été. Et en ce mois de mai, c’est le balai des tracteurs et des ensileuses à herbe. Le Petit Reporteur est ainsi allé à la rencontre d’une Jaguar 960 de la marque Claas.

La ferme de Cédric et Morgane

Cédric et Morgane sont issus du milieu agricole depuis des générations. Ils exercent leur activité dans le bocage normand, où ils possèdent une ferme, le Gaec Troismonts. D’une superficie de 180 hectares, elle se répartit équitablement en herbage et en cultures céréalières. L’essentiel de leur activité consiste à l’élevage de vaches à viande. Celles-ci naissent sur l’exploitation et profitent des prairies bocagères. Elles se nourrissent d’herbe, de foin, d’enrubannage, d’ensilage d’herbe et de céréales de la ferme. Les jeunes agriculteurs proposent une viande de qualité, à un prix abordable. Unique intermédiaire, ils garantissent une traçabilité irréprochable. Pour plus d’information, c’est ici.

L’ETA Gondouin.

Luc Gondouin crée en 2012 l’entreprise de travaux agricoles avec ses deux fils, Simon et Thomas. L’entreprise se trouve à Sainte Marie Outre l’Eau dans le Calvados. Elle réalise différents travaux agricoles : fenaison, terrassement, moisson et ensilage. L’entreprise présente une particularité puisqu’elle pratique l’ensilage de paille. Pour le pressage de paille, ils ont créé une nouvelle activité : l’ensilage pressage. Le système a été inventé par Yann, le mécanicien agricole, fort d’une expérience de dix ans en mécanique agricole.

La Jaguar 960

D’une puissance de 640 chevaux, l’ensileuse avale tout sur son passage. Afin de collecter l’herbe, elle est équipée d’un ramasseur de type Pick Up 300. D’une largeur de 3 mètres, il s’adapte à tous les types de terrains.

Il possède également des capteurs qui évitent à la machine d’entraîner des pièces ou des objets métalliques susceptibles d’endommager l’outil. Au niveau du jet, l’herbe est propulsée à une vitesse de 120 km/h par une turbine qui tourne à plus de 2400 tours/min.

Dans la cabine, il y a plusieurs écrans qui permettent de surveiller le travail en temps réel. Un joystick permet de contrôler la marche avant et la marche arrière de la machine tout en actionnant le bras et la coupe.

Ensileuse en action

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.