« Ils savaient ce qu’était la liberté car ils ne possédaient rien et rien ne les retenait. »

 

« L’histoire vraie, trouble et tortueuse d’une série de meurtres qui comptent parmi les plus mystérieux et les plus monstrueux de l’Histoire des États-Unis. »

 

Nous sommes sur les terres qui deviendront l’état de l’Oklahoma (contraction des mots okla et humma signifiant peuple rouge). La tribu indienne des Osages a été parquée dans une réserve rocheuse où rien ne pousse sous le climat aride. Des terres que les blancs délaissent tant le sol sec ne les intéresse pas. C’est pourquoi le gouvernement décide de déplacer le peuple osage sur ces terres. Ils en deviendront les propriétaires légaux. Mais rapidement une découverte déclenche une ruée de l’homme blanc sur ces terres : les sous-sol sont gorgés de pétrole.

 

Les indiens deviennent riches. Ils s’achètent des automobiles. De grandes demeures. Et se font même le luxe d’engager des blancs à leur service. C’en est trop pour l’homme blanc qui décide de remédier à cette terrible injustice. Très rapidement, les Osages, ainsi que ceux qui veulent leur venir en aide, disparaissent les uns après les autres. Mystérieusement.

 

Le roman est construit autour de trois parties. La première nous retrace l’histoire des Osages jusqu’au début des disparitions, période appelée le Règne de la terreur. Dans la deuxième partie nous embarquons avec Tom White, agent spécial au Bureau of Investigation, ancêtre de l’actuel FBI. Tom White prit ses fonctions à l’antenne d’Oklahoma City à la demande de J. Edgar Hoover. C’est donc à ses côtés, et de ceux de nombreux autres agents, que nous suivons l’enquête qui s’étalera sur plusieurs années. Enfin, dans la dernière partie, l’auteur nous raconte sa propre enquête qu’il a dû mener pour pouvoir rédiger ce livre. Enquête qui lui fera rencontrer la descendance des Osages, ceux-là même qui ont vécu le Règne de la terreur.

 

Ce roman, qui finalement s’avère être un document, nous raconte aussi la petite histoire dans la grande. À chaque personnage qui nous découvrons, l’auteur nous raconte son passé. Mais David Grann a eu la bonne idée de centrer son intrigue sur une seule famille : celle de Mollie et ses sœurs.

Ce livre est également un des nombreux supports dont la responsabilité est de nous raconter la première grande enquête, l’enquête fondatrice de ce qui deviendra le FBI.

 

« La voix du sang de ton frère crie de la terre jusqu’à moi. »

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.