Les Métamorphoses compte quinze livres regroupant différents poèmes autour de métamorphoses célèbres. Vous avez probablement entendu parler de Narcisse, d’Orphée ou encore de Pygmalion ? Ces légendes sont célèbres. Leur thème principal est l’amour, souvent malheureux pour l’un des deux amants. Dans le livre X, les poèmes Orphée et Eurydice et Pygmalion et Galatée présentent tour à tour l’amour capable de relever tous les défis et celui qui reste contemplatif devant la femme aimée.

La genèse de l’œuvre

C’est au Ier siècle, sous le règne d’Auguste qu’Ovide compose son œuvre. Il ne veut pas en faire une ode à Auguste et à Rome comme l’a fait Virgile avec L’Énéïde quelques années plus tôt. Le poète souhaite évoquer la transformation, la métamorphose, qui fait passer les personnages mythologiques au stade d’animaux, d’arbres ou de fleurs.

À travers son œuvre l’auteur rend également grâce à l’art en tant que transformation du réel. Il nous donne à voir, en sentir, à entendre, à toucher ses personnages. Ovide n’établit pas une composition classique contrairement aux œuvres contemporaines de son époque. Il n’y a pas de progression claire. C’est un foisonnement d’histoires qui s’enchaînent les unes après les autres sans pour autant s’inscrire dans une logique préétablie.

Les deux poèmes

Orphée et Eurydice

Lui est le fils du roi de Thrace, Oeagre, et de la muse Calliope. C’est tantôt  Apollon, tantôt Mercure qui lui a donné la cythare. C’est l’instrument par lequel il charme jusqu’aux êtres insensible. Hadès finit ainsi par verser une larme devant sa plainte si mélodieuse alors qu’il descend dans son royaume pour tenter de ramener sa belle.

Piquée par un serpent quelques jours plus tôt, Eurydice est morte. Éperdument amoureux d’elle, notre héros ne peut vivre sans elle. Le dieu du monde souterrain consent à sa demande. La condition : remonter les Enfers sans jamais se retourner. Qu’il n’ait crainte, sa future épouse marchera derrière lui.

Mais l’inquiétude tourmente Orphée. Alors pour s’assurer qu’Eurydice le suit, il ose se retourner. Malheur ! La promesse faite à Hadès est rompue. Il ne s’est pas déjà retourné qu’Eurydice est happée dans les entrailles du royaume des Enfers. Dès lors notre héros a beau supplier le dieu de lui laisser une seconde chance, ce dernier reste ferme.

Le malheur n’a alors de cesse d’errer sur Terre. Sur sa lyre, il continue de pleurer et de chanter son malheur. Les Thraciennes le mettent en pièces un jour de célébration d’orgies. Elle jettent ensuite sa tête dans l’Hèbre. Sa tête continue alors d’appeler Eurydice. 

Pygmalion et Galatée

Descendant d’Athéna et d’Héphaïstos, Pygmalion est un sculpteur de Chypre qui hait les femmes pour leurs vices. Témoin chaque jour des défauts des Propétides, il décide d’entreprendre une œuvre qui lui réserve bien des surprises. Il façonne bien malgré lui une statue de femme. Son œuvre est sublime. Elle le fascine, si bien qu’il en tombe amoureux. L’artiste lui offre des cadeaux et lui donne un nom : Galatée. Il passe ses jours et ses nuits à ses côtés et vient à supplier la déesse de l’Amour de lui donner vie.

Une nuit, alors qu’il dort à ses côtés, Vénus lui rend visite. Émue par cet amour, elle donne vie à la jeune fille. À son réveil, le sculpteur lui  touche la main comme a son habitude et se trouve alors surpris. La statue est en vie. Il remercie la déesse qui assiste à leur union. De leur mariage, Paphos naît. Son nom restera célèbre mais c’est une autre histoire.

Les Métamorphoses d’Ovide sont un recueil de poèmes narrant les légendes célèbres dont le thème principal est la transformation. Alors si vous voulez les découvrir ou les redécouvrir, n’hésitez pas à vous plonger dedans.

Pour plus d’informations sur le livre : ici.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.