Qui n’a pas entendu parler du cultissime manga des années 1990, Neon Genesis Evangelion ? Crée par Hideaki Anno, le manga se décline en une série de 26 épisodes que plusieurs OAV viendront compléter.

Un manga culte

À sa création, le manga se veut original puisqu’il aborde le thème de l’introspection, si rarement mis en lumière. À noter que la série va faire son apparition sur la chaîne Netflix au printemps 2019. L’occasion de revenir sur l’un des mangas cultes  des années 1990 qui a redonné ses lettres de noblesse au dessin animé japonais et lancé un renouveau du genre.

neon-genesis-evangelion-wallpapers-hd-66644-5960795

L’histoire

Des retrouvailles gâchées

Le manga raconte l’aventure d’un garçon ordinaire, Shinji Ikari. C’est un enfant timide et introverti, qui a du mal à vivre avec les autres. Il a 14 ans lorsque son père lui demande de venir le rejoindre à Tokyo-3. Il ne l’a pas revu depuis 10 ans et c’est non sans peine que leurs retrouvailles vont se faire. Le jeune adolescent est également loin de se douter qu’il va être impliqué dans un conflit qui implique la fin de l’humanité tout entière.

Le premier ange

Au moment où commence l’histoire, l’humanité a connu ce qu’elle a appelé le Second Impact, un cataclysme d’une violence inouïe qui a ravagé la Terre entière. Quinze ans plus tard, voici que des créatures étranges, nommées Anges, font leur apparition, et tentent de détruire Tokyo-3. Pour luter contre ces envahisseurs venus d’ailleurs, Gendo Ikari, le père de Shinji, a créé les Eva, de gigantesques robots humanoïdes pilotés par des enfants sélectionnés au préalable. La suite, vous la devinez. Shinji n’a pas été rappelé par son père dans un souci de rattraper le temps perdu. Il est là pour une chose : piloter la toute nouvelle Eva-01 construite par la Nerv dont Gendo Ikari a le commandement.

Le combat

Ainsi lors d’une invasion, Shinji reçoit l’ordre de piloter la machine. D’abord réfractaire, il monte malgré lui à bord du robot. Mais hélas, il n’arrive pas à synchroniser avec l’EVA-01 et il se fait battre par l’Ange. Mais contre toute attente, alors qu’elle semble sans vie, l’Eva se réveille et extermine l’Ange, sauvant ainsi Tokyo-3 d’un nouveau cataclysme.

Asuka_Soryu_Langley.png

Le plan de complémentarité

Ce qui se trame en toile de fond, c’est le plan de complémentarité et les manuscrits de la Mer Morte. Car Evangelion signifie tout simplement le nouvel Évangile.

Gendo Ikari appartient à une organisation qui opère dans l’ombre. Son nom : la Seele. Celle-ci orchestre la lutte contre les Anges en ayant en tête le renouveau de l’humanité. Ainsi au fur et à mesure, l’histoire se révèle peu à peu et notre jeune héros Shinji s’ouvre aux autres. Il va rencontrer de nouveaux amis et lutter contre des Anges plus puissants les uns que les autres. Le dernier Ange qu’il aura à affronter sera son nouvel ami, Kaoru Nagisa. Celui-ci déclenche le plan de complémentarité de l’homme qui marquera ainsi la fin et le renouveau de l’humanité. Rei Ayanami, premier pilote de la Nerv est semblable à Kaoru Nagisa. En se sacrifiant il la libère de son corps. Elle se transforme alors en un gigantesque ange qui tient la Terre entre ses mains. La scène est magnifique, je vous laisse la découvrir sur internet car elle a été postée sur une chaine connue entre autres.

La portée symbolique

Le manga fait référence à de multiples épisodes de la bible et fait appel à de nombreux symboles. Les Anges ne sont pas sans rappeler les cavaliers de l’Apocalypse. Des références sont directement liées à la bible à commencer par Adam, le premier Ange qui se révélera être Lilith.

winged-angel.jpg

Quant à Kaoru Nagisa, il symbolise le Messie qui se sacrifie pour expier les péchés de l’humanité et faire renaître l’humanité toute entière. Cette liste est subjective et non exhaustive. Le manga est truffé de références bibliques et mythologiques.

La contribution du manga

Neon Genesis Evangelion a renouvelé le manga japonais qui était en déperdition à cette époque. En France, les dessins animés japonais n’avaient pas trop la côte, même si le Club Dorothée a contribué à leur venue en France. Cependant le genre a été critiqué par la censure car jugé trop violent.

Ce n’est qu’à la rentrée 1998 que Neon Genesis Evangelion est arrivé sur les écrans français. Il a connu le même succès qu’il avait rencontré au japon. Neon Genesis Evangelion a fait des adeptes et inspiré de nombreux mangakas par la suite.

S’il aborde le thème de l’introspection, un autre manga, devenu culte lui aussi, aborde le thème opposé, celui de l’aventure et de la découverte du monde : Vision of Escaflowne. Mais il est toujours possible de redécouvrir la série animée. À savoir qu’une version papier existe.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.