Le 4 février 2019, c’était le lancement du restaurant Le Garage à Guéret. Le projet, porté par Stéphane Peyne, en reconversion professionnelle après de longues années passées dans le réseau des missions locales, a vu le jour après plus d’un an. 

Une vocation tardive

Dans son ancienne vie professionnelle Stéphane Peyne était directeur adjoint à la mission locale de Guéret. Il assurait des missions d’encadrement et dirigeait particulièrement l’antenne de Guéret, située place du Conventionnel Huguet. Il participait à l’insertion sociale et professionnelle des jeunes en difficulté tout en veillant à un accompagnement de qualité par les conseillers de la structure. La mission locale n’avait pas non plus attendu la Garantie jeunes arrivée en 2015 pour mettre en place les accompagnements collectifs. Il est ainsi dommage de voir certaines structures s’engager aujourd’hui sur la voie du collectif pensant inventer la formule.

La restauration pour reconversion

La quarantaine est souvent une période charnière. Stéphane Peyne n’était donc pas en reste. Lui aussi a décidé de changer de vie lui, lassé par un travail dans lequel il ne se retrouvait plus. Du jour au lendemain il choisit donc de quitter son emploi confortable pour se lancer dans une nouvelle aventure et un nouveau projet de vie plus en accord avec ses envies. Il entreprend alors de devenir son propre patron et de monter sa boîte. Il fait le choix de la restauration : ce sera Le Resto Garage à Guéret.

Un projet à créer

De l’idée à la concrétisation, le chemin est parsemé d’embûches. Stéphane Peyne découvre ainsi les joies de la création d’entreprise. Il doit monter son dossier, l’argumenter, chercher des partenaires, convaincre la banque, trouver un local, acheter du matériel et recruter son personnel, organiser les travaux de mise aux normes du local.

Un local original

Pour son local Stéphane Peyne a misé sur un ancien garage situé eu 1, rue Éric Tabarly à Guéret. Au niveau des horaires, le client a la possibilité de manger tous les jours, à midi de 11h45 à 14h00 et en soirée de 18h30 à 21h30 (22h30 pour les vendredis et samedis soirs).

Des produits locaux

Pour se démarquer de ses concurrents et voisins, le restaurant a décidé de miser sur des produits locaux, aussi bien pour les frites, que pour la viande ou encore pour les œufs de l’omelette. Pour choisir, un tableau sur lequel est inscrit le menu suffit aux convives.

Un personnel jeune

Pour recruter son personnel, Stéphane Peyne a renoué avec son ancien métier. Il a fait appel à ses compétences acquises dans sa vie professionnelle passée. N’oubliant pas les difficultés que rencontre le public jeune, il a donné leur chance à certains d’entre eux de décrocher une première expérience dans leur domaine de formation. L’aventure est avant tout familiale, puisqu’il y a associé Mathilde, sa fille, nouvellement diplômée dans la restauration.

Une ouverture en février

C’est donc en février, précisément le 4, qu’il ouvre. Le public est au rendez-vous. Dès son entrée, le client est accueilli parmi l’une des serveuses qui le place et prend sa commande. Pas loin de 90 couverts seront servis au service de midi ce  jour-là. C’est aussi l’heure de passer à l’action pour toute l’équipe, service et cuisine.

Alors que vous soyez de Guéret ou de passage par là-bas et que vous ayez un petit creux, n’hésitez pas à vous y rendre. Vous y serez accueillis par une équipe agréable et dynamique.

Renseignements : Page Facebook du restaurant.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.